Diapo 2019-2020

ARTICULATION TEMPORO- MANDIBULAIRE

I-Définition

    • L’ATM relie la mandibule au massif facial et réalise l’union d’une partie convexe, le processus condylaire mandibulaire mobile, et d’une partie concave fixe, la fosse mandibulaire de l’os temporale se poursuivant en avant par une partie convexe, le tubercule articulaire du temporal, par l’intermédiaire d’un disque biconcave.
    • L’ATM est une articulation en suspension et par définition non soumise à des appuis par la force gravitationnelle.
    • Les deux articulations droite et gauche sont seules dans l’organisme à travailler de façon couplée
    • Elles font partie intégrante de l’appareil manducateur, système complexe composé d’éléments passifs ostéo-ligamento-articulaires et dentaires et d’éléments actifs fonctionnels musculaires.
    • Sa dynamique est coordonnée par le système neurosensoriel.
    • Seule articulation de la mastication,

II-Situation

-Située à la partie latérale de la face,

    • en arrière du massif facial,
    • sous la base du crâne, elle se trouve
    • en avant et en dessous du conduit auditif externe,
    • aux confins de la région temporale en haut, massétérine en bas, parotidienne et auriculaire en arrière.

-Sa situation superficielle sous-cutanée en rend l’examen aisé (pour ce qui est de la palpation).

Vue inférieure de la base du crâne

III-ANATOMIE DESCRIPTIVE

A- LES SURFACES ARTICULAIRES

LES SURFACES ARTICULAIRES TEMPORALES

-constituée

    • de la fosse mandibulaire
    • et du tubercule articulaire.

*Fosse mandibulaire

    • Forte dépression elliptique creusée à la portion horizontale de l’écaille du temporal,
    • Elle est divisée en deux parties:
      • antérieure, squameuse, articulaire
      • Postérieure, tympanal, non articulaire
    • 1-Fissure tympano-squameuse
    • 2- Méat acoustique externe
    • 3- Processus styloïde
    • 4- Foramen stylo-mastoïdien
    • 5- Processus mastoïde
    • 6- Incisure mastoïdienne.
    • 7- Foramen mastoïdien
    • 8- Fissure pétro-squameuse
    • 9- Fissure pétro-tympanique
    • 10- Canal carotidien
    • 11- fossette pétreuse
    • 12- Ouverture externe du canalicule cochléaire
    • 13- Canalicule tympanique
    • 14- Canalicule mastoïdien
    • 15- Fosse jugulaire

 

*Tubercule articulaire

    • Cylindre à grand axe à peu près parallèle à celui de la fosse mandibulaire,
    • Il se termine en dehors au niveau du tubercule zygomatique antérieu à la jonction avec la racine longitudinale du zygoma.
    • Il est convexe d’avant en arrière et transversalement parce qu’il est recouvert de tissu articulaire fibreux

*Os mandibulaire

    • processus condylaire
    •  articulaire avec le temporal.

*Processus condylaire

    • Eminence ovoïde, d’environ 2 cm par 1 cm, qui fait pendant à la fosse mandibulaire et s’aligne selon un grand axe transversal oblique en arrière et en dedans.

-Constitution

-Il présente

    • deux pôles latéral et médial,
    • deux versants séparés par une crête mousse parallèle au grand axe du condyle

-Le versant antérieur, le plus important en surface, est recouvert de cartilage, constitue une surface articulaire convexe. Il est fonctionnel

puisqu’en rapport avec le disque de l’articulation.

Le versant postérieur est verticale, dépourvu de cartilage et non fonctionne

Surface articulaire mandibulaire

Surface articulaire mandibulaire.

Versant antérieur articulaire. 2. Tubercule interne, ligament latéral interne. 3. Insertion du ptérygoïdien externe. 4. Tubercule externe, ligament latéral externe. 5. Versant postérieur non articulaire.

Processus condylaire

B-Le disque interarticulaire

    • L’ATM est une articulation bi-condylaire à mobilité importante (diarthrose) à disque interposé
    • considérée comme la plus mobile de toutes les articulations du corps humain
    • La concordance des surfaces articulaires est assurée par l’interposition du disque inter articulaire
    • Le disque, lentille biconcave rectangulaire, aux angles arrondis, à grand axe transversal et épaissie à sa périphérie,
    • présente la forme d’une lentille biconcave
    • Avec un bourrelet périphérique et un centre aminci,
    • nécessaire au bon fonctionnement de l’ATM du fait de la convexité des surfaces articulaires en présence.
    • Le bourrelet périphérique est deux fois plus épais en arrière qu’en avant
    • le disque présente un bourrelet postérieur et un bourrelet antérieur.

Vue supérieure du disque

-Le disque, fibro-cartilagineux est par nature susceptible de remodelage lors des kinésithérapies

Disque articulaire, coupe horizontale de l’articulation

Articulation temporo-mandibulaire : coupe sagittale

*Rôles du disque interarticulaire :

    • Amortisseur des contraintes mécaniques crânio- mandibulaires
    • Rôle proprioceptif
    • Croissance adaptative et morphogénèse du condyle mandibulaire

Le disque interarticulaire en place

Articulation temporo-mandibulaire en coupe sagittale

C-Moyens d’union

*La capsule articulaire

-Insertion capsulaire , vue inférieure de la région articulaire du temporal

-Les insertions temporales de la capsule se font:

    • sur le bord antérieur du condyle en avant,
    • sur la scissure de Glaser en arrière,
    • à la base de l’épine du sphénoïde en dedans,
    • sur les deux tubercules zygomatiques en dehors.

-Insertion capsulaire Mandibulaire

    •  Manchon tronconique fibreux,
    • lâche mais solide,
    • à sommet mandibulaire tronqué.
    • Ses insertions mandibulaires se font sur le pourtour de la surface articulaire

-Articulation temporo-mandibulaire coupe frontale Capsule : constitution

  1. Fibres profondes disco-temporales
  2. Recessus synovial supérieur 3- Étage supra-discal
  3. Étage infra-discal
  4. Disque
  5. Fosse mandibulaire
  6. Fosse cérébrale
  7. Processus condylaire
  8. Recessus synovial inférieur 10- Synoviale
  9. Fibres superficielles temporo-mandibulaires
  10. Fibres profondes disco-mandibulaires 13- Méat auditif externe
  11. Épine du sphénoïde

D-La membrane synoviale

-Elle tapisse la face interne ou profonde de la capsule des deux articulations. Il existe donc une synoviale propre à chacun des deux compartiments :

      • la synoviale supérieure pour l’articulation ménisco-temporale, sus- méniscale. Elle respecte le cartilage et forme les culs-de-sac entre l’insertion méniscale et osseuse à la limite du cartilage
      • la synoviale inférieure ou sous-méniscale pour l’articulation ménisco- mandibulaire.

-Elle est moins importante que la supérieure. Elle se fixe au rebord cartilagineux mais descend en arrière derrière le col du condyle jusqu’à l’insertion capsulaire.

      • Le liquide synovial lubrifie l’articulation et ainsi
      • facilite les mouvements articulaires.

  1. 1- Fibres profondes disco-temporales
  2. 2- Recessus synovial supérieur
  3. Étage supra-discal
  4. Étage infra-discal
  5. Disque
  6. Fosse mandibulaire
  7. Fosse cérébrale
  8. Processus condylaire
  9. Recessus synovial inférieur
  10. Synoviale
  11. Fibres superficielles temporo-mandibulaires 12- Fibres profondes disco-mandibulaires
  12. Méat auditif externe

Articulation temporo-mandibulaire, coupe sagittale Capsule : constitution

Coupe sagittale de l’ATM

*Ligaments intrinsèques

-Les ligaments intrinsèques sont constitués : Le ligament collatéral latéral ou latéral externe,

    • triangulaire, épais, puissant,
    • recouvrant la face latérale de la capsule
    • et qui limite anatomiquement les déplacements en latéralité, rétropulsion et abaissement du processus condylaire ;
    • Il va du tubercule zygomatique antérieur au tubercule condylien latéral.
    • Moyen d’union principal de l’ATM, ses fibres s’enroulent autour du col. Il constitue la corde et la bandelette zygomato-mandibulaires,

Vue latérale : ligament latéral externe

Le ligament collatéral médial ou latéral interne

      • moins résistant, faible et triangulaire,
      • recouvre la face interne de l’articulation.
      • Il naît du bord interne de la cavité glénoïde, de la base de l’épine du sphénoïde, «crochetant» le col,
      • pour terminer sur la partie postéro-médiale du col et le tubercule condylien médial

Vue médiale : ligament latéral interne

*Ligaments extrinsèques

sont constitués :

    • du ligament stylo-mandibulaire, simple bandelette fibreuse formée par un épaississement du fascia cervical profond allant du processus styloïde au bord postérieur de l’angle et du ramus mandibulaire. Il limite le mouvement d’abaissement en propulsion de la mandibule
    • du ligament sphéno-mandibulaire, il qui va de l’épine du sphénoïde à la lingula et l’anti-lingula mandibulaire constituant un important moyen de contention de l’ATM
    • du ligament ou raphé ptérygo-mandibulaire sans importance fonctionnelle pour l’ATM.
    • du ligament tympano-mandibulaire.

Vue latérale de l’articulation

Vue médiale de l’ ATM (ligaments accessoires)

*LES LIGAMENTS ACTIFS :muscles masticateurs

Il sont 4 muscles pairs et symétriques,

    • -Le masséter
    • Le temporal
    • Le ptérygoïdien latéral ou externe
    • Le ptérygoïdien médial ou interne

-Muscle Temporal

    • Il forme un éventail de profil au niveau de la fosse temporale dont les fibres convergent vers le processus coronoïde de la mandibule et le bord antérieur de la branche montante de la mandibule jusqu’à la crête buccinatrice.
    • Il prolonge les fibres du masséter d’où l’appellation de «complexe tempo-massétérique».

-Muscle Masséter,

      • court, épais, quadrilatère, sous-jacent au muscle Temporal,
      • tendus de l’arcade zygomatique à la face latérale du ramus et du processus coronoïde
      • Fait de:
        • faisceau superficiel : oblique en bas et en arrière.
        • faisceau moyen vertical.
        • faisceau profond du M prolongeant le temporal sur la face latérale

-Muscle Ptérygoïdien Latéral

    • court, épais, à deux faisceaux,
    • Faisceau supérieur, disco-sphénoïdal, à peu près horizontal, tendu de la capsule et du disque articulaire à la grande aile du sphénoïde
    • Faisceau inférieur condylo-ptérygoïdien, oblique en bas, en dedans et en avant, tendu du col du processus condylaire de la mandibule à la lame latérale du processus ptérygoïde et la face postéro-inférieure de la tubérosité maxillaire.

Coupe antéro-postérieure de l’ATM

-Muscle Ptérygoïdien Médial

    • épais, quadrilatère, situé médialement par rapport au PL
    • tendu de la fosse ptérygoïde à la face médiale de la branche montante et de l’angle mandibulaire

-Le faisceau principal descend obliquement en bas, en dehors et en arrière, médialement au PL,

-Un faisceau aberrant déborde en avant et en dehors le PL, sur la

face latérale du processus pyramidal du palatin et la face maxillaire

III-RAPPORTS

ATM vue latérale, rapports superficiels

Muscles Ptérygoïdiens Latéral et Médial

-Les rapports de l’ATM se font avec des éléments nobles qui conditionnent son abord chirurgical.

*Rapports superficiels

    • Surtout des éléments vasculo-nerveux
    • Artère et veine temporales superficielles
    • Branches motrices du nerf facial
    • La saillie du processus zygomatique

*Rapports profonds

    • Postérieurs:
      • L’os tympanal, formant la paroi du CAE
      • La glande parotide
      • Terminaison de la carotide externe
      • La veine jugulaire externe

Rapports de l’ATM

Rapports vasculo-nerveux de l’ATM

    • Supérieurs:
      •  Fosse cérébrale moyenne

Vue médiale gauche de la région mandibulaire

    • Latéraux
      • les vaisseaux temporaux superficiels et le nerf auriculo- temporal,
      • l’artère transverse de la face,
      • les plexus veineux condyliens,
      • un ganglion prétragien.
      • La branche temporo-faciale du VII se projette sur la partie inférieure de la région condylienne

    • Médiaux
      • Le contenu de la fosse ptérygo maxillaire:
      • artère et veine maxillaire interne
      • le nerf mandibulaire et ses branches de division

Rapports vasculo-nerveux de l’ATM

IV-VASCULARISATION DE L’ATM

-L’ATM est richement vascularisée, particulièrement par des collatérales de :

    • l’artère temporale superficielle à sa face latérale
    • l’artère temporale profonde postérieure à sa face antérieure
    • l’artère tympanique antérieure à sa face médiale.

-Le ménisque a pour particularité d’être vascularisé en propre par des rameaux individualisés.

*Vascularisation veineuse: assurée

      • La veine maxillaire interne
      • veine temporale superficielle.
      • la veine auriculaire postérieure
      • le plexus ptérygoïdien

*Vascularisation lymphatique

    • les ganglions mastoïdiens
    • les ganglions rétro-auriculaires
    • les ganglions parotidiens
    • le ganglion sous-digastrique (ganglion de Küttner).
    • le ganglion prétragial

V-INNERVATION

-Le nerf mandibulaire , V3

    • Nerf temporo masséterin
    • Nerf auriculo-temporal

VI-MÉCANIQUE ARTICULAIRE

*Mouvements principaux :

    • * L’abaissement et l’élévation (ouverture et fermeture de la bouche)
    • *La translation antérieure et postérieure (antépulsion et rétropulsion)
    • *La diduction (mouvement de latéralité)
    • * Mouvement de circumduction

Ouverture de A à D

Mouvement d’ouverture de la bouche (étape A)

Mouvement d’ouverture de la bouche (étape B)

Mouvement d’ouverture de la bouche (étapes C et D) Fermeture de D à A

Mouvements de diduction ou de latéralité

Conclusion

-L’articulation temporo-mandibulaire ou ATM est une diarthrose qui unit la fosse mandibulaire de l’os temporal avec le condyle de la mandibule par l’intermédiaire d’un disque articulaire

-fonctionnellement l’ATM est divisée en deux articulations qui fonctionnent en synergie permettant d’obtenir des mouvements combinés.

    • La première est une rotation du condyle de la mandibule avec le disque articulaire qui se traduit par l’ouverture de la cavité buccale ;
    • la seconde est une translation entre le disque articulaire et l’os temporal qui se traduit par une latéralisation de la mâchoire.