Lakhinta

Dermatophytes :

1-Définition :

Ce sont des mycoses superficielles dues à des champignons filamenteux, les dermatophytes.

2-Classification :

Règne : Fungi. / Division : Ascomycètes.

Genres Espèces
Epidermophyton floccosum
Microsporum audouinii, canis, fulvum, ferrugineum, gypseum, persicolor, etc.
Trichophyton concentricum, equinum, mentagrophytes, rosaceum, rubrum, schoenleinii, soudanense, tonsurans, verrucosum, violaceum, etc.

3-Morphologie :

Les dermatophytes sont des champignons filamenteux à mycélium septé (Cloisonné). Ils sont kératinophiles et kératinolytiques, et attaquent donc avec prédilection la kératine de la couche cornée de la peau et des phanères de l’homme et des animaux. Par ailleurs ils secrètent des produits antigéniques sous les noms trichophytine et épidermophytine.

Ils cultivent facilement sur des milieux peptonés et sucrés (Milieu Sabouraud).

4-Contamination :

La contamination peut avoir 3 origines :

    • Humaine (Dermatophytes anthropophiles).
    • Animale (Zoophiles).
    • Tellurique (Géophiles).

A- Origine humaine :

La contamination se fait par les spores (Arthrospores), très résistantes, qui sont présentent sur les lésions, débris d’ongles, squames, cheveux… Ces spores peuvent survivre des années dans le milieu extérieur, en particulier dans l’environnement des maladies, ce qui contribue à leur recontamination.

La contamination se fait donc à partir des sols souillés (Salles de bains, salles de sport, tatamis, piscines…), les vêtements, les casquettes, peignes, chapeau, brosses, chaussures…

Les genres et espèces concernés :

      • Epidermophyton floccosum.
      • Trichophyton violaceum.
      • Trichophyton rubrum.
      • Trichophyton soudanense.
      • Microsporum audouinii.

B- Origine animale :

L’homme se contamine de façon accidentelle dans un contexte professionnel par les animaux d’élevage : Eleveurs, vétérinaires, personnels d’abattoirs…

Les genres et espèces concernés :

  • Trichophyton verrucosum (Bovins, ovins).
  • Trichophyton equinum (Chevaux).
  • Microsporum persicolor (Rongeurs).
  • Microsporum canis (Chiens).
  • Trichophyton mentagrophytes.

C- Origine tellurique :

Peu agressif, ils sont rarement impliqués en pathologie humaine, mais entraînent des manifestations intenses. Espèces et genres concernés :

  • Trichophyton mentagrophytes.
  • Microsporum gypseum.
  • Microsporum fulvum.

5-Répartition géographique :

Cosmopolites sauf :

  • Microsporum ferrugineum : Afrique et Asie.
  • Trichophyton concentricum : Asie du Sud (Inde), Asie du Sud-Est (Indonésie), Amérique du Sud et Océanie.
  • Trichophyton schoenleinii : bassin méditerranéen.
  • Trichophyton soudanense : Afrique centrale.

6-Facteurs favorisants (facteurs de risque) :

  • Chaleur et humidité.
  • Port de vêtements ou de chaussures occlusifs de nature synthétique.
  • Macération.
  • Mode de vie et profession : sportifs, agriculteurs, éleveurs, vétérinaires, personnels des abattoirs, travailleurs manuels, etc.
  • Microtraumatismes.
  • Facteurs hormonaux.
  • Facteurs immunologiques : immunodépression, corticothérapie, SIDA, etc.

7-Clinique :

1-Teignes :

1.1-Teignes tondantes :

Atteignent principalement les enfants d’âge scolaire entre 4 et 12 ans. Se traduisant par des plaques alopéciques au niveau du cuir chevelu.

1.1.1-Teignes tondantes microsporiques ou ectothrix (spores à l’extérieur du cheveu) :

Dues à Microsporum audouinii, Microsporum canis, Microsporum ferrugineum et Microsporum gypseum.

Se traduisant par de grandes plaques alopéciques, peu nombreuses et fluorescentes à la lumière de Wood.

1.1.2-Teignes tondantes trichophytiques ou endothrix (spores à l’intérieur du cheveu) :

Dues à Trichophyton rosaceum, Trichophyton tonsurans et Trichophyton violaceum. Se traduisant par de petites plaques alopéciques, assez nombreuses et non fluorescentes à la lumière de Wood.

1.2-Teignes suppuratives inflammatoires :

Atteignent aussi bien l’adulte que l’enfant. Dues à Trichophyton mentagrophytes, Trichophyton rubrum et Trichophyton verrucosum. Se traduisant par une inflammation intense avec une plaque soulevée, rouge avec une tâche blanchâtre. Elles sont dites kérion de Celse lorsqu’elles touchent le cuir chevelu et sycosis lorsqu’elles touchent les follicules pileux de la barbe.

1.3-Teigne favique ou favus

Due à Trichophyton schoenleinii. Touche le cuir chevelu, la peau glabre et les ongles. Se traduisant par le godet favique, qui est une dépression circulaire, jaune citrin, à cheveu intact, à l’odeur de souris et fluorescente à la lumière de Wood. La fusion de plusieurs godets faviques forme une croûte favique friable. Après guérison, les cheveux tombent laissant une alopécie cicatricielle définitive.

2-Épidermophyties :

Touchent la peau glabre.

2.1-Herpès circiné :

Dû à Epidermophyton floccosum, Microsporum canis, Microsporum gypseum, Trichophyton mentagrophytes, Trichophyton rubrum et Trichophyton verrucosum. Se traduisant par une lésion arrondie à centre rosé cicatriciel et à périphérie érythémateuse, squameuse et parfois vésiculeuse.

2.2-Intertrigo inguinal ou eczéma marginé de Hebra :

Touche les plis cutanés inguinaux et axillaires. Dû à Epidermophyton floccosum et

Trichophyton rubrum.

2.3-Intertrigo interdigito-plantaire et plantaire ou pied d’athlète

Dû à Trichophyton mentagrophytes et Trichophyton rubrum. Se traduisant par des lésions macérées, desquamantes, sèches, interdigitales et plantaires avec dyshidrose plantaire.

3-Onyxis ou onychomycoses :

Touchent les ongles. Dues à Trichophyton mentagrophytes et Trichophyton rubrum. Se traduisant par une production hyperkératosique de couleur brunâtre et de consistance friable, entraînant

le décollement de l’ongle et pouvant s’étendre aux autres ongles.

4-Autres dermatophytoses :

  • Folliculites à dermatophytes.
  • Mycétomes à dermatophytes.
  • Dermatophytides (réactions allergiques).
  • Maladie dermatophytique (atteinte profonde).

8-Diagnostic :

  • Examen des lésions sous la lampe de Wood.
  • Prélèvement : squames, cheveux, poils, ongles, pus, sérosités, godet favique, etc.
  • Examen direct : mise en évidence de filaments.
  • Culture : sur milieux Sabouraud, Sabouraud + Actidione, Sabouraud + Actidione + Chloramphénicol ou sur milieux enrichis pour l’isolement et l’identification.

9-Traitement :

1.Volet hygiénique :

  • Raser le cuir chevelu du malade.
  • Brûler les peignes et les brosses qui ont touché la tête du malade.
  • Protéger la tête du malade jour et nuit avec un couvre-chef désinfecté régulièrement.
  • Désinfecter le linge et la literie du malade.
  • Éviction scolaire.

2.Volet thérapeutique :

  • Traitement local avec des désinfectants tels que l’éosine et la teinture d’iode.
  • Griséofulvine (Griséfuline®).
  • Terbinafine (Lamisil®).
  • Miconazole (Daktarin®).
  • Econazole (Pevaryl®).
  • Clotrimazole (Canesten®).