Résumé Nazih 2016-2017

Ecorce cérébrale

A – Définition :

    • L’écorce cérébrale encore appelée cortex cérébral ou pallium est la mince couche de substance grise qui recouvre les hémisphères cérébraux.

B – Caractéristiques morphologiques :

    • Plissement, faible épaisseur stratification et hétérogénéité.

C – Phylogenèse

    • La stratification du cortex cérébral diffère selon les régions suivantes :
      • Allocortex :
        • C’est une structure primitive caractérisée par la présence de deux couches cellulaires :
          • Une couche réceptrice : granulaire superficielle.
          • Une couche effectrice : agranulaire profonde.
        • L’allocortex est subdivisé en :
          • Allocortex dorasal (archiocortex) : hippocampe
          • Allocortex ventral (paléocortex) : aire pyriforme qui reçoit les afférences olfactives.
      • Isocortex :
        • C’est une structure très évoluée et très étendue (11/12) par rapport à l’allocortex. Il existe une structure uniforme qui permet de subdiviser
          • Isocortex homotypique : 6 couches de cellules superposées.
          • Isocortex hétérotypique : isocortex granulaire aires sensorielles, isocortex agranualire (réduction des couches II et IV)

D – Embryologie :

Origine embryonnaire :

    • L’écorce cérébrale est d’origine neuroectoblastique (6e semaine), elle s’édifie aux dépens de la couche corticale superficielle de la paroi des vésicules télencéphaliques (du 2e au 6e mois)

Organogenèse :

1- Stade de 3 vésicules :

    • A la fin de la 4e semaine Dans la région céphalique la gouttière neurale se ferme et le tube neural se dilate en simultanéité en 3 vésicules qui sont d’arrière en avant :
      • Rhombencéphale : cerveau postérieur
      • Mésencéphale : cerveau moyen
      • Prosencéphale : cerveau antérieur

2- Stade de 6 vésicules :

      • Rhombencéphale : donnera Myélencéphale et métencépahle.
      • Mésencéphale : ne se divise pas.
      • Prosencéphale : Diencéphale et 2 vésicules télencéphaliques.

3- Evolution des vésicules télencéphaliques :

    • Chaque vésicule présente :
      • Une cavité latérale.
      • Un plancher : corps striés
      • Une voûte : provoque l’apparition des scissures qui le découpent en lobes et les sillons qui le divisent en circonvolutions

E – Anatomie microscopique :

    • L’écorce cérébrale peut être étudiée par deux techniques :

*Technique de cyto-architectonie :

  • -Méthodes de GLOGI, NISSEL et ESLICH : mise en évidence des cytones.
  • -L’isocortex homotypique est caractérisé par les 6 couches suivantes de la surface vers la profondeur :
    • Couche 1 : moléculaire ou plexiforme, referme des cellules unipolaires bipolaires et triangulaires.
      • Rôle : assure la connexion de voisinage
    • Couche 2 : granuleuse externe, referme des cellules granuleuses et de petites cellules pyramidales.
      • Rôle : réception
    • Couche 3 : pyramidale externe, referme de petites moyennes et grandes cellules pyramidales.
      • Rôle : émission
    • Couche 4 : granuleuse interne, renferme des cellules aranéiformes et les cellules de MARTINOTTI
      • Rôle : réception
    • Couche 5 : pyramidale interne ganglionnaire, referme des grandes cellules pyramidales (BETZ).
      • Rôle : émission
    • Couche 6 : polymorphe, referme des cellules fusiformes
      • Rôle : relations entre les hémisphères ou entre deux circonvolutions.

*Techniques de myelo- architectonie :

    • Méthode de WEIGHERT : mise en évidence de la topographie des fibres nerveuses.
    • On distingue diverses sortes de fibres dans l’isocortex homotypique :
      • Les fibres tangentielles : elles sont parallèles à la surface du cortex
      • Les fibres radiaires : elles sont perpendiculaires à sa surface

3. Cellules pyramidales

    • Un cytone : en forme de pyramide avec une base élargie en regard de la couche polymorphe et un sommet tourné vers la surface corticale.
    • Les dendrites comprenant :
      • Un gros tronc dendritique apical ascendant long qui se termine en un abondant panache cytoplasmique.
      • Des prolongements basilaires et latéraux.
    • Un axone : naît de la base du cytone par un cône d’émergence et suit un trajet descendant vers la substance blanche cérébrale.

Chess Bot