Résumé Nazih 2016-2017

Plexus choroïde

A – Définition :

    • Les méninges :
      • Leptomeninges = molles : pie-mère, arachnoïde => tissu conjonctif lâche, riche en cellules étoilées, très vascularisé, pauvre en fibres.
      • Pachyméninges : dure-mère => tissu conjonctif dense, riche en fibres.
    • Les plexus choroïdes sont des végétations leptoméningées émanant de la toile choroïdienne, formant des villosités baignant dans les cavités des ventricules encéphaliques.

B – Origine embryologique :

    • La villosité est d’origine neuroectoblastique et mésenchymateuse :
      • L’épithélium : neuroectoblastique à partir du tube neural.
      • L’axe leptomeningé : mésenchyme.

C – structure du plexus choroïde :

-En MO :

    • Une villosité d’un plexus choroïde est constituée de :
      • Un axe conjoctivo-vasculaire : l’axe leptoméningé, formé d’un tissu conjonctif lâche richement vascularisé.
      • Un épithélium simple sécrétoire : l’épithélium choroïdien, cubique simple reposant sur membrane basale. Il y a présence de bordures en brosse et parfois de cils sur le pôle apical de ces cellules.

D – Fonctions :

    • Une fonction sécrétoire : l’épithélium choroïdien élabore le liquide céphalorachidien, c’est pourquoi il est considéré comme étant une glande choroïdienne.
    • Une fonction de résorption : on attribue au plexus choroïde une capacité de résorber le LCR car c’est un circuit fermé.
  • -LCR : liquide transparent dans les méninges et les ventricules surtout les ventricules latéraux, synthétisé par l’épithélium choroïde.
  • -Rôle : amortissement des chocs, protection immunitaire, évacuation des déchets du cerveau.