Résumé Ouail 2016-2017

LES HEMISPHERES CEREBRAUX.

I-Généralités :

a-Définition : C’est la partie la plus volumineuse du SNC

b-Origine embryonnaire : Les 2 vésicules télencéphalique

c-Situation : dans la boite crânienne :

      • Repose sur la partie antérieure et moyenne de la base du crâne et sur la tente du cervelet en arrière.
      • Recouvert par la voûte crânienne.

 

d-Les méninges :

-En plus de la loge osseuse le cerveau, comme tout le SNC, est protégé par les méninges : au nombre de 3 qui sont de l’extérieur vers l’intérieur :

* La dure-mère :

  • -Loge fibreuse, épaisse et résistante
  • -Constituée de 2 feuillets :
    • Externe : adhère au périoste (tout décollement est pathologique, exp : l’hématome épidural)
    • Interne : en regard à l’arachnoïde, envoie à l’intérieur de la boite crânienne des expansions qui la cloisonnent :
      1. La faux du cerveau : expansion vertico sagittale entre les deux hémisphères cérébraux, dans la fissure longitudinale
      2. La tente du cervelet : expansion horizontale sépare le cerveau du cervelet et divise la boite crânienne en 2 loges:
        1. en haut : La loge cérébrale contenant les 2 hémisphères cérébraux
        2. en bas : La loge cérébelleuse ou fosse crânienne postérieure contenant : le cervelet et le tronc cérébral
      3. La faux du cervelet : verticale, entre les (2) hémisphères du cervelet
      4. Le diaphragme de la selle ou Tente de l’hypophyse : horizontale au dessus de la selle turcique.

RQ !

    • Dans certains endroits, les deux couches de la dure mère se séparent formant des « sinus veineux » qui drainent le sang du tissu cérébral et se jettent dans les veines jugulaires internes.
    • On y trouve 3 principaux sinus veineux :
      • Le sinus sagittal sup (ou sinus longitudinal sup) en haut
      • Le sinus droit, au milieu et en profondeur
      • Les (2) sinus latéraux latéralement
    • Entre la dure mère et le périoste se trouve l’espace épidural ou extradural :
      • Au niveau du crâne cet espace est virtuel puisque la dure mère adhère au périoste
      • Or au niveau de la colonne vertébrale : la dure mère est séparée du périoste

* L’arachnoïde :

    • Fait suite au feuillet interne de la dure-mère
    • Au niveau des sinus veineux, elle envoie des villosités, les villosités arachnoïdiennes qui permettent la résorption du LCR (Elles permettent au LCR de sortir de l’espace sous arachnoïdien et d’entrer dans la circulation sanguine via les sinus veineux)
    • Entre la dure mère et l’arachnoïde se trouve l’espace sous dural : espace virtuel, il contient seulement des veines cérébrales drainées dans les sinus veineux (le saignement de ces veines entraine un hématome sous-dural)

* La pie-mère :

    • Tapisse la surface du cerveau en épousant étroitement ses replis, ses scissures et ses circonvolutions.
    • C’est une méninge vasculaire assurant la nutrition du tissu cérébral ;
    • Entre l’arachnoïde et pie mère se trouve l’espace sub-arachnoïdien qui est occupé par le LCR, les artères et nerfs cérébrales.

# RQ:

LEPTOMÉNINGES => Ensemble des méninges molles => l’arachnoïde + la pie-mère.

PACHYMÉNINGE => signifie : méninge épaisse => la dure-mère crânienne, spinale.

# Rappel sur la cinétique du LCR :

Lieu de synthèse : les plexus choroïde des ventricules cérébraux.

Circulation : Il sort des VL par le trou de Monro pour atteindre le V3, puis, passe par l’aqueduc de Sylvius pour rejoindre V4 puis quitte les ventricules pour passer dans l’espace sous arachnoïdien par le trou de Magendie et les trous de Lushka.

Lieu de résorption : les villosités arachnoïdiennes au n* des sinus veineux.

II-Anatomie descriptive des hémisphères cérébraux :

A – Morphologie externe :

1- Le cerveau est divisé en 2 hémisphères droit et gauche par : la fissure longitudinale ou la scissure inter-hémisphérique, occupée par la faux du cerveau

-Les 2 hémisphères sont reliés par :

    • Les commissures inter-hémisphériques : le corps calleux, le fornix ou trigone, la commissure blanche antérieure et la commissure blanche postérieure.
    • Le diencéphale

2– Chaque hémisphère cérébral présent :

¬ 3 faces :

    • Une face externe: répond à la voûte du crâne.
    • Une face inférieure, concave repose sur la base du crâne et la tente du cervelet.
    • Une face interne, plane, unie à l’hémisphère opposé par les commissures inter hémisphériques.

¬ 3 bords : *Supérieur *Inféro-médial *Inféro-latéral

3 – La surface des hémisphères présente :

    • des scissures ou fissures : sillons profonds qui délimitent des lobes.
    • Et des sillons moins profonds qui délimitent les gyrus ou circonvolutions

1-LES SCISSURES :

# Sur la face latérale : On distingue chez l’homme 3 sillons principaux (scissures):

    • le sillon central (Sulcus centralis) ou scissure de Rolando
    • le sillon latéral (Sulcus lateralis) ou scissure de Sylvius
    • la scissure pariéto-occipitale (ou scissure perpendiculaire externe ou encore le sillon occipital transverse) .

# Sur la face médiale : on trouve en plus

    • Le sillon du cingulum (calloso marginale)
    • Le sillon calcarin (sisscure calcarine)

2-LES LOBES :

– 6 lobes pairs (frontal, pariétal, temporal, occipital, de l’insula, du cingulum (du corps calleux))

– Chacun est devisé par en « gyri ou circonvolutions »

# NB !!

  1. -Les lobes : frontal, temporal, occipital : sont visibles sur les 3 faces du cerveau : externe, interne et inferieure
  2. – Le lobe pariétal n’est pas visible sur la face inferieure
  3. – Le lobe du corps calleux est visible seulement sur la face médiale
  4. – Le lobe de l’insula est situé dans la profondeur de la scissure latérale

1)Vue latérale / externe du cerveau : * voir le tableau

2)Vue médiale / interne du cerveau :

Marquée par :

– Le sillon du cingulum ou sillon cingulaire ou encore sillon calloso marginale : Il né depuis la commissure blanche antérieure et chemine au dessus du corps calleux et parallèlement a lui. Il sépare le lobe du corps calleux des lobes frontal et pariétal

Arrivée presque a la partie postérieure du corps calleux, le sillon cingulaire émet un autre sillon ascendant : le bras marginal, qui rejoint le bord supérieur des hémisphères en arrière du sillon central.

Entre le sillon cingulaire en haut et le corps calleux en bas, on reconnait le dernier lobe : => LE LOBE CINGULAIRE (LOBE DU CORPS CALLEUX)

– Entre le bras marginal en arrière et le sillon précentral en avant se situe le lobule paracentral (aire sensitive Iaire + aire motrice Iaire)

En plus du LOBE CINGULAIRE (LOBE DU CORPS CALLEUX), dans cette face apparait les lobe suivants :

RQ : (ce n’est mentionné dans le cours !)

Certains auteurs ajoutent un autre lobe : Le lobe limbique : formé par le gyrus du corps calleux + la le gyrus du l’hippocampe + le gyrus dentelé.

3)Vue inférieure :

On réalise une coupe transversale passant par les pédoncules cérébraux du mésencéphale, on distingue 2 parties :

    • Centrale médiane : mésencéphalique
    • Latérale symétrique : hémisphérique avec seulement 3 lobes : frontal, temporal et occipital.

B – Morphologie interne :

-Chaque hémisphère cérébral est formé de substance grise et de substance blanche. De plus, il est creusé d’une cavité épendymaire, le ventricule latéral.

  1. LA SUBSTANCE GRISE : Elle est formée de deux parties :
    1. Périphérique : cortex ou écorce cérébrale ou Pallium: C’est une couche de 2 à 4 mm d’épaisseur qui recouvre la surface extérieure des hémisphères et s’enfonce dans les sillons et les gyrus.
    2. Centrale : Les noyaux gris centraux : *voir le cours suivant
  2. LA SUBSTANCE BLANCHE : (la description de la substance blanche n’a pas été décrite vraiment dans le cours dans si vs voulez vous pouvez juste savoir sa topographie générale!)
    • Situation: région centrale des hémisphères cérébraux.
    • Topographie:
      • Elle occupe, d’une part, l’espace compris entre le cortex cérébral et les noyaux striés, c’est le centre ovale ; et d’autre part, les espaces compris entre les noyaux gris centraux, ce sont les capsules :
        • La capsule interne : située entre le thalamus et le noyau caudé en dedans et le noyau lenticulaire en dehors.
        • La capsule externe, entre le noyau lenticulaire et l’avant-mur (clostrum).
        • La capsule extrême, en dehors de l’avant-mur (clostrum).

-En plus, on trouve « les commissures inter hémisphériques » : formations de substance blanches, d’origine télencéphalique, qui unissent les 2 hémisphères cérébraux, ce sont :

1- Le corps calleux :

-Lame épaisse de substance blanche, étendue transversalement entre les deux hémisphères. Il présente :

    • une extrémité antérieure (le genou) qui se termine par le bec (ou rostrum), un corps et une extrémité postérieure (le bourrelet ou splénium)
    • La face supérieure constitue le fond de la scissure inter- hémisphérique.
    • La face inferieure répond au trigone et aux ventricules latéraux.

2- Le trigone (fornix):

-Lame blanche triangulaire située dans la concavité du corps calleux et séparée de lui par une lame sagittale : le septum lucidum qui représente la cloison des ventricules latéraux.

-Il est formé de deux cordons de fibres nerveuses, appelés piliers, enroules d’avant en arrière, et accolés dans leur partie moyenne.

-Ils contournent l’extrémité antérieure du thalamus avec laquelle ils limitent le trou de Monro

-L’ensemble a la forme d’un X. Chaque pilier relit l’hippocampe (en arrière) au tubercule mamillaire

-homolatéral (en avant).

-Quelques fibres sont croisées. Il présente :

        • Deux colonnes antérieures dont les extrémités sont accolées aux corps mamillaires, en avant du trou de Monro et qui remontent l’une vers l’autre pour former le corps du fornix ;
        • Le corps du fornix : portion horizontale située au-dessus du 3eventricule (V3) et en dessous du corps calleux.
        • Deux piliers postérieurs, quittant le corps du fornix en s’écartant et réunis entre eux par une fine membrane : la commissure du fornix (autrefois appelée psaltérium (ou Lyre de David) )
        • Les deux fimbriae : faisceaux situés latéralement qui tapissent l’hippocampe auquel elles se connectent.

* Rapports :

    • -Avec le corps calleux : Le trigone est placé sous le corps calleux,
      • En arrière : fusionne avec le CC
      • En avant il s’en s’éloigne progressivement mais reste réunis sur la ligne médiane par le septum Lucidum.
    • -La face supérieure : Unie sur la ligne médiane au Septum Lucidum.
      • De chaque cote du septum, cette face contribue a former la paroi inferieure du prolongement frontal du ventricule latéral
    • -La face inferieure répond a la toile choroïdienne supérieure
    • -Les bords latéraux : sont débordes en dehors par les plexus choroïdes latéraux qui s’enfoncent dans la cavité des ventricules latéraux

3- La commissure blanche antérieure :

Cordon blanc transversal qui relie les deux pôles temporaux en passant devant les piliers antérieurs du fornix, en arrière du bec du corps calleux et sous le septum lucidum.

4- La commissure blanche postérieure :

-Cordon blanc qui se trouve dans l’épaisseur du repli inferieur qui réunit la glande pinéale (épiphyse) au toit de l’aqueduc.

-Se continue en bas par la lame quadrijumelle

RQ : Ceci est important !!!

* La coupe horizontale de FLECHSIG montre :

=> Les formations ventriculaires :

Le 3ème ventricule entre les 2 thalamus ; et Les 2 ventricules latéraux :

    • En avant les cornes frontales séparées par le septum lucidum
    • En arrière les corne occipitale séparées par la fente de BICHAT

=> Les commissures inter-hémisphériques, ce sont Le corps calleux : en avant sous la fissure longitudinale et en arrière Et le trigone.

=> La fente de BICHAT : apparaît à la partie postéro médiane des 2 thalamus, et à la partie postérieure du troisième ventricule.

Elle sépare avec ses plexus choroïdes le ventricule médian des ventricules latéraux.

=> Les noyaux gris centraux qui se disposent autour de ces cavités :

  1. Le thalamus : de part et d’autre du V3.
  2. Le noyau caudé : limite latéralement le ventricule latéral : la corne frontale en avant (par son tète) et la corne occipitale en arrière (avec son queue)
  3. Le noyau lenticulaire : en forme de pyramide à base latérale, situé en dehors du thalamus.
  4.  Le claustrum : en dehors du noyau lenticulaire et sous le lobe de l’insula

=> La substance blanche s’insinue entre les différents noyaux qu’elle sépare formant les capsules.

On peut aussi voir le centre ovale qui appartient au lobe frontal.

=> Le cortex cérébral.

*La coupe frontale de CHARCOT montre en plus des éléments précédents :

=> Les bandelettes optiques.

=> Le corps bordant (ou fimbria de l’hippocampe) qui présente la terminaison du « trigone »

=> Le corps godronné (ou gyrus dentelé) qui est la terminaison de la strie olfactive interne sur le corps calleux.

>> POUR PLUS DE DETAILS >> La description de la coupe de CHARCOT :

-Au centre, on voit la scissure inter hémisphérique, limitée en bas par le corps calleux

-Au dessous du corps calleux sur la ligne médiane se trouve le septum lucidum. Il va porter une structure paire et symétrique : les piliers du trigone.

-Ces piliers sont situés au dessus d’une zone bien limitée : la fente de Bichat.

-De part et d’autre du septum lucidum, se disposent les ventricules latéraux. Ils sont limités en dehors par le noyau caudé qui se dispose au dessus du thalamus.

-Sous la fente de BICHAT se dispose le troisième ventricule entre les deux thalamus.

-En dehors du thalamus, il y a le noyau lenticulaire, triangulaire à sommet interne et base latérale, avec ces deux parties : en dehors le putamen et en dedans le pallidum.

-Entre le noyau lenticulaire et le thalamus se dispose : la capsule interne

-En dehors du noyau lenticulaire, il y a un pont de substance grise, c’est l’avant-mur ou claustrum. Il permet de délimiter deux parties :

    • capsule externe en dehors du noyau lenticulaire
    • capsule extrême en dehors du claustrum

Latéralement se creuse la scissure latérale, dans la profondeur de laquelle apparaît l’insula.

Plus en bas, en dessous du thalamus, il y a la zone sous thalamique avec trois autres noyaux (gris) :

      • la zona incerta
      • le corps de Luys
      • le tubercule mamillaire

-En dehors de la région sous thalamique, se continuent le ventricule latéraux (les cornes temporales) qui sont limités :

    • Latéralement par : la queue du noyau caudé
    • Médialement: du haut en bas par les bandelettes optiques, le pilier postérieur du trigone (ou Fimbria ou corps bordant) puis par le corps godronné (ou gyrus dentelé) .