Résumé Theo Angiologie

II- Membre inférieure :

  • Introduction aux artères :

La vascularisation du membre inférieur est assurée par :

    • Les branches pariétales de l’artère iliaque interne (artère hypogastrique).
    • L’axe artériel qui fait suit à l’artère iliaque externe.

Les artères iliaques interne et externe proviennent des artères iliaques communes (artères iliaques primitivesdroite et gauche, bifurcations terminales de l’aorte abdominale.

 

L’axe artériel du membre inférieur est constitué par les artères suivantes :

    • L’artère fémorale pour la région de la cuisse.
    • L’artère poplitée pour la région poplitée.
    • L’artère tibiale antérieure pour la région antérieure de la jambe.
    • Le tronc tibio-fibulaire pour la région postérieure de la jambe.
    • L’artère dorsale du pied (artère pédieuse) pour la région dorsale du pied.
    • Les artères plantaires médiale et latérale pour la région plantaire du pied.
  • Branches pariétales de l’artère iliaque interne (artère hypogastrique) :

Destinée aux organes et aux parois du pelvis (bassin). Elle se divise en 4 branches se répartissant en 2 troncs terminaux, l’un antérieur et l’autre postérieur.

  • Tronc terminal postérieure :

Il est formé par :

    • L’artère glutéale supérieure (artère fessière supérieure) : C’est l’artère la plus volumineuse de l’artère iliaque interne, elle sort de l’extrémité du pelvis par le foramen supra-pyriforme (sus-pyramidal). Elle est destinée aux muscles glutéaux.
  • Tronc terminal antérieur :

3 artères naissent de celui-ci :

    • L’artère glutéale inférieure (artère ischiatique) : Elle sort du bassin par le foramen infra pyriforme (sous pyramidal). Elle irrigue les muscles glutéaux et les pelvi-trochantériens.
    • L’artère obturatrice : Elle quitte l’excavation pelvienne (petit bassin), par le foramen obturé pour rejoindre la face antéro-médiale de la cuisse ou elle se divise en 2 branches :
  • Une branche antérieure, médiale.
  • Une branche postérieure, latérale .
    Elles irriguent les muscles obturateur externe et adducteurs
  • L’artère pudendale interne (artère honteuse interne) : Considérée comme branche terminale de l’artère iliaque interne. Elle passe par la grande incisure ischiatique, contourne l’épine ischiatique et continue son trajet jusqu’à la symphyse pubienne ou elle devient artère dorsale de la verge chez l’homme ou du clitoris chez la femme. Elle irrigue les muscles glutéaux et pelvi-trochantériens.
  • L’artère fémorale :

1er segment de l’axe artériel du membre inférieur, destinée à la région de la cuisse.

  • Origine : L’artère iliaque externe suit la ligne innominée jusqu’à arriver au niveau du milieu du ligament inguinal ou elle devient artère fémorale.
  • Trajet : Elle chemine dans la face antéro-médiale de la cuisse.
  • Terminaison : Elle se termine au niveau du hiatus du grand adducteur ou elle devient artère poplitée.

Remarque : Elle est croisée en X par le muscle Sartorius, c’est un repère chirurgical qui permet de trouver rapidement l’artère fémorale.

Remarque² : L’artère au cours de son trajet, à son extrémité supérieure, passe par le trigone fémorale (triangle de Scarpa), qui est délimité par :

    • En haut : Le ligament inguinal.
    • En dehors : Le Sartorius.
    • En dedans : Le muscle long adducteur.
    • En arrière : les muscles ilio-psoas et pectiné.
    • En avant : Le fascia lata (feuillet profond + fascia criblé).

A son origine, l’artère fémorale donne 4 collatérales pariétales ou tégumentaires :

    • L’artère circonflexe superficielle.
    • L’artère épigastrique.

Ces 2 artères irriguent les téguments de la paroi abdominale.

    • L’artère pudendale externe inférieure.
    • L’artère pudendale externe supérieure.

Ces 2 artères irriguent les organes génitaux externes.

    • L’artère profonde de la cuisse (artère fémorale profonde) : Plus grosse artère, c’est l’artère nourricière de la cuisse. Elle naît à 4-5 cm du ligament inguinal dans l’air du trigone fémoral. Elle donne 3 collatérales :
      • L’artère circonflexe latérale ou antérieure : Elle se divise en 3 branches :
  • Une branche ascendante.
  • Une branche transverse ou horizontale.

Elles s’anastomosent avec leurs homologues de la circonflexe médiale pour la vascularisation de la cuisse.

  • Une branche descendante : C’est l’artère du quadriceps.
    • L’artère circonflexe médiale ou postérieure: Elle se divise en 3 branches :
  • Une branche ascendante.
  • Une branche transverse ou horizontale.

Elles s’anastomosent avec leur homologues de la circonflexe latérale pour la vascularisation de la cuisse.

  • Une branche descendante : S’anastomose avec la 1er perforante.
    • Les artères perforantes : Au nombre de 3 :
  • La première perforante : S’anastomose avec la branche descendante de la circonflexe postérieure.
  • La deuxième perforante : S’anastomose avec la première et la troisième perforante.
  • La troisième perforante : C’est la branche terminale de l’artère fémorale profonde, elle s’anastomose avec la deuxième perforante et l’artère poplitée.
  • L’artère descendante du genou (artère grande anastomotique) : Elle se divise en 3 branches :
    • Une branche superficielle.
    • Une branche articulaire.
    • Une branche musculaire.

  • L’artère poplitée :

Segment intermédiaire entre l’artère fémorale et les artères de la jambe, elle est destinée à la région du genou.

  • Origine : Elle fait suite à l’artère fémorale au niveau du Hiatus du grand adducteur.
  • Trajet : Sous-aponévrotique, elle est située à l’arrière du genou, dans la fosse poplitée ou elle descendent verticalement.
  • Terminaison : Elle se termine au niveau de l’arcade du muscle soléaire en se divisant en 2 branches terminales, l’artère tibiale antérieure et le tronc tibio-fibulaire.

Au cours de son trajet, l’artère poplitée donne des artères musculaires :

  • 2 artères surales (artères jumelles) : Une droite l’autre gauche, pour les muscles gastrocnémiens correspondants.
  • Les artères des muscles ischio-jambiers : Irrigue le biceps fémoral, le semi-membraneux et le semi-tendineux.

Et des artères articulaires qui sont :

  • Artère supéro-médiale du genou.
  • Artère supéro-latérale du genou.
  • Artère moyenne du genou.
  • Artère inféro-médiale du genou.
  • Artère inféro-latérale du genou.

Elles participent à la formation du cercle péri-articulaire du genou.

Remarque: Les artères responsables de la vascularisation du la cuisse

sont donc l’artère fémorale profonde, l’artère poplitée et l’artère obturatrice.

Le tronc tibio-fibulaire :

Branche de bifurcation médiale de l’artère poplitée, elle se distribue à la région postérieure de la jambe.

  • Origine : Elle naît de la bifurcation de l’artère poplitée au dessous de l’arcade tendineuse du soléaire.
  • Trajet : Elle chemine dans la loge postérieure de la jambe puis se divise en 2 branches terminales, l’artère tibiale postérieure et l’artère fibulaire.

A sa partie supérieure, elle donne les collatérales suivantes :

  • L’artère récurrente tibiale médiale : Naît en arrière du tronc, contourne l’extrémité proximale du Tibia pour se terminer en avant du genou.
  • L’artère nourricière du Tibia.
    Puis, elle se divise 2 branches terminales :
  • L’artère tibiale postérieure : Branche de division interne du tronc, elle chemine dans la partie postérieure de la jambe, passe derrière la malléole médiale dans le sillon rétro-malléolaire médial et traverse le canal calcanéen pour donner les artères plantaires médiale et latérale.

Elle donne les collatérales suivantes :

    • Des rameaux musculaires.
    • L’artère malléolaire postéro-médiale.
    • Rameaux communiquant avec l’artère fibulaire.
    • Des rameaux calcanéens médiaux.
      Et 2 branches terminales :
    • L’artère plantaire médiale : Se dirige vers l’hallux.
    • L’artère plantaire latérale : Décrit une courbe de dehors en dedans vers le 1er espace, c’est l’arcade plantaire qui s’anastomose avec l’arcade dorsale au niveau de cet espace. De cette arcade partent les artères métatarsiennes plantaires.
  • L’artère fibulaire : Branche de division externe du tronc, elle chemine de dedans en dehors de la face postérieure de la Fibula. Elle donne 3collatérales :
    • L’artère nourricière de la Fibula.
    • Des rameaux musculaires.
    • L’artère perforante de la Fibula : Elle perfore la membrane interosseuse pour passer en avant puis descend pour se terminer dans l’artère malléolaire antéro-latérale.

Et 2 branches terminales :

  • L’artère malléolaire postéro-latérale.
  • Des rameaux calcanéens latéraux.

  •  Artère tibiale antérieure :

C’est la bifurcation antérieure de l’artère poplitée destinée à la région antérieure de la jambe.

  • Origine : Elle nait de l’artère poplitée au niveau de l’arcade fibreuse du muscle soléaire.
  • Trajet : Elle est située dans un court trajet dans la région postérieure de la jambe, puis sort de cette région par l’espace ostéo-membraneux limité par le Tibia, La Fibula et le bord supérieur de la membrane interosseuse. Elle rejoint la région antérieure de la jambe ou elle descend verticalement jusqu’au pied.
  • Terminaison : Elle se termine au niveau du bord inférieur du rétinaculum des extenseurs et devient artère dorsale du pied (artère pédieuse).

Au cours de son trajet, l’artère tibiale antérieure donne des collatérales, dont 4 récurrentes à son origine :

  • L’artère récurrente tibiale postérieure.
  • L’artère circonflexe de la Fibula (artère récurrente péronière postérieure) : Contourne la tête de la Fibula pour rejoindre la partie antérieure du genou.

Ces deux collatérales naissent du segment postérieur de l’artère.

  • L’artère récurrente tibiale antérieure.
  • L’artère récurrente fibulaire antérieure (artère récurrente péronière postérieure).
  • L’artère malléolaire antéro-latérale .
  • L’artère malléolaire antéro-médiale.

Remarque : Les artères malléolaires provenant des artères tibiales antérieur et postérieur et de l’artère fibulaire s’anastomosent entre elles pour former un cercle péri-malléolaire.

  • Des rameaux musculaires : Pour les muscles fibulaires et ceux de la loge antérieure de la jambe.

L’artère tibiale antérieure se finit par une branche terminale qui est :

  • L’artère dorsale du pied (artère pédieuse) : Elle donne les collatérales suivantes :
    • L’artère arquée : Celle ci décrit une arcade qui se dirige de dedans en dehors, elle donne les artères métatarsiennes dorsales pour les 3 derniers pouces.
    • 1er artère métatarsienne dorsale (artère interosseuse du 1er espace) : S’anastomose avec l’arcade plantaire.
    • L’artère tarsienne médiale.
    • L’artère tarsienne latérale.
    • L’artère du sinus du tarse.
  • Réseau anastomotique péri-articulaire du genou :

Il est composé de nombreuses anastomoses.

    • Le réseau artériel patellaire : Composé des anastomoses entre les artères articulaires de l’artère poplitée :
      • Anastomose des artères supéro-médiale et supéro-latérale autour du tendon du quadriceps.
      • Anastomoses des artères inféro-médiale et inféro-latérale autour du ligament patellaire.

Les artères articulaires supérieurs et inférieurs sont reliées entre elles par des rameaux verticaux.

    • Anastomose avec l’artère descendante du genou : La branche articulaire de l’artère descendante du genou s’anastomose avec l’artère supéro- médiale du genou.
    • Anastomose avec les artères récurrente : On distingue :
      • En dehors : Anastomose des artères récurrentes de l’artère tibiale antérieure, qui sont les artères récurrente tibiale postérieure, circonflexe de la Fibula, récurrente tibiale antérieure et récurrente fibulaire antérieure avec l’artère inféro-latérale du genou.
      • En dedans : L’artère récurrente tibiale médiale qui provient du tronc tibio-fibulaire, s’anastomose avec l’artère inféro-médiale du genou.

Introduction aux veines :

Comme pour le membre supérieur, les veines du membre inférieur se disposent en 2 réseaux, l’un profond et l’autre superficiel.

* Les 2 veines tibiales antérieurs, postérieurs et fibulaires ont été représentés par une seule veine.

  • Le réseau superficiel :

Les veines superficielles sont drainées dans la grande et petite veine saphène, veines sous cutanées qui s’abouchent dans le réseau profond dépendant de la veine iliaque externe.

Ces veines superficielles sont munies de valvules (Replis membraneux qui empêchent le sang de refluer vers la partie distale de la veine).

  • Le réseau veineux du pied :

Il s’organise lui même en 3 réseaux :

  • Le réseau veineux dorsal : Formé par :
    • Les veines digitales.
    • Les veines interdigitales.
    • Les veines métatarsiennes dorsales.
    • L’arcade veineuse dorsale.
  • Le réseau veineux plantaire : Formé par :
    • Les veines métatarsiennes plantaires.
    • L’arcade veineuse plantaire.
    • La semelle veineuse plantaire (Semelle veineuse de Lejars) :Riche réseau anastomotique.
  • Les veines marginales latérales et médiales : Se déversent dans la petite veine saphène pour la latérale et la grande veine saphène pour la médiale.
  •  La grande veine saphène (Saphène interne):
  • Origine : Fait suite à la veine marginale médiale.
  • Trajet et terminaison : Passe en avant de la malléole médiale et chemine sur la face antéro-médiale de la jambe jusqu’au niveau du genou où elle contourne en arrière la face médiale du condyle médiale du Fémur, puis monte sur la face antéro-médiale de la cuisse, s’incline vers le dehors et aboutit au niveau du trigone fémoral, perfore le fascia cribiformis pour se terminer dans la veine fémorale.
    La grande veine saphène présente des valvules, la plus importante étant à sa terminaison, c’est la valvule ostiale.

Les affluents de la grande veine saphène sont :

  • Le réseau veineux dorsal du pied.
  • Les veines de la portion antéro-médiale de la jambe.
  • Une anastomose avec la petite veine saphène.
  • Toutes les branches satellites des collatérales de l’artère fémorale.

Remarque : La crosse que forme la grande veine saphène permet de séparer les artères pudendales externes supérieure et inférieure.

Remarque² : Le fascia cribiformis ou fascia criblé est le feuillet superficiel du fascia lata. Il porte ce nom du fait qu’il soit perforé par de nombreuses veines et vaisseaux.

  • La petite veine saphène (Saphène externe):
  • Origine : Faite suite à la veine marginale latérale du pied.
  • Trajet et terminaison : Elle contourne en arrière la malléole latérale pour gagner la face dorsale de la jambe où elle est sous cutané, au dessus du feuillet superficiel du fascia crural. Arrivant à la partie moyenne de la jambe, elle perfore ce feuillet et chemine entre au dessus du feuillet profond et en dessous du feuillet superficiel du fascia crural jusqu’au niveau de la fosse poplitée ou elle perfore le feuillet profond aboutissant à la veine poplitée.
    Elle aussi est munie de valvules la plus importante étant à sa terminaison (au niveau de la veine poplitée), c’est la valvule ostiale.
    Les affluents de la petite veine saphène sont :
  • Les veines de la région du pied.
  • Les veines des faces postérieures et latéraux de la jambe.
  • La veine inter-saphène.

  • Le réseau veineux profond :

Il est tributaire des 2 veines iliaques externe et interne.

  •  Le réseau veineux tributaire de la veine iliaque interne :

Il draine la région glutéale et la face postérieure de la cuisse. Il est composé des :

  • Veines glutéales supérieure et inférieure.
  • Veine obturatrice.
  • Veine pudendale interne.
  • Le réseau veineux tributaire de la veine iliaque externe :

Ce sont des veines satellites des artères au nombre de 2 veines par artère sauf pour la veine poplitée et la veine fémorale. Elles s’organisent en :

  • Veines plantaires latérales et médiales : Se rendent aux veines tibiales postérieures.
  • Veines dorsales du pied : Se rendent aux veines tibiales antérieures.
  • Les veines fibulaires : Se redent aux veines tibiales postérieures.
  • Les veines tibiales postérieures : Se rendent à la veine poplitée.
  • Les veines tibiales antérieures : Se rendent à la veine poplitée.
  • La veine poplitée : Formée des veines tibiales antérieures et postérieures depuis l’arcade du muscle soléaire jusqu’au niveau de l’anneau du 3ème adducteur ou elle devient veine fémorale. Elle chemine en arrière l’artère poplitée, et reçoit à ce niveau la petite veine saphène et les veines satellites des collatérales de l’artère poplitée.
  • La veine fémorale : Fait suite à la veine poplitée au niveau du hiatus du grand adducteur. Elle croise la face postérieure de l’artère fémorale de dehors en dedans pour se terminer au niveau de l’anneau fémoral dans la veine iliaque externe.

* Les 2 veines tibiales antérieurs, postérieurs et fibulaires ont été représentés par une seule veine.

  • Le réseau lymphatique :

La majeure partie de la lymphe du membre inférieur est drainée par des collecteurs qui suivent les veines superficielles et aboutissent aux nœuds inguinaux superficiels. Quelques vaisseaux lymphatiques accompagnent les

veines profondes pour aboutir aux nœuds inguinaux profonds.

On distinguera donc des nœuds profonds et d’autres superficiels :

  • Les nœuds poplités : Ils sont superficiels et profonds.
  • Les nœuds intercalaires : Se situent dans le trajet des vaisseaux lymphatiques qui se déversent aux nœuds poplités ou aux nœuds inguinaux profonds.
  • Les nœuds inguinaux : Certains sont superficiels, ils drainent les organes génitaux externes, le périnée, la partie inférieure de l’abdomen et la zone cutanée de l’anus. D’autres sont profonds, ils drainent le membre inférieur et le clitoris chez la femme ou le gland chez l’homme.