Résumé Theo innervation

  1. Membre inférieur :
    1. Le plexus lombaire :

1.1- Définition :

C’est un réseau anastomotique qui se forme en arrière du muscle grand Psoas. Il est composé des branches antérieures des nerfs spinaux lombaires L1, L2, L3 et L4. Ce sont les racines du plexus lombaire.

  • 1ère racine : Elle reçoit une anastomose du 12ème nerf intercostal (T12). Elle se divise en deux troncs :
  • Le tronc supérieur : Donne le nerf ilio-hypogastrique et le nerf ilio- inguinal.
  • Le tronc inférieur : Participe à la formation du nerf génito-fémoral.
  • 2ème racine : Elle se divise en 4 branches :
  • La 1ère branche : Contribue à la formation du nerf génito-fémoral.
  • La 2ème branche : Contribue à la formation du nerf cutané latéral de la cuisse (nerf sensitif).
  • La 3ème branche : Donne une partie du nerf fémoral.
  • La 4ème branche : Contribue à la formation du nerf obturateur.
  • 3ème racine : Elle se divise en 2 branches :
    • La 1ère branche : Elle même se divise en 2 :
      • Une partie supérieure : Participe à la formation du nerf cutané latéral de la cuisse.
      • Une partie inférieure : Participe à la formation du nerf fémoral.
    • La 2ème branche : Se divise aussi en 2 :
      • Une partie supérieure : Contribue à la formation du nerf obturateur accessoire.
      • Une partie inférieure : Contribue à la formation du nerf obturateur.
    • La 4ème racine : Se divise en 2 branches :
      • La branche supérieure : Se divise en 3 :
        • Partie supérieure : Contribue à la formation du nerf fémoral.
        • Partie moyenne : Contribue à la formation du nerf obturateur accessoire.
        • Partie inférieure : Contribue à la formation du nerf obturateur.
      • La branche inférieure : Participe à la formation du tronc lombo- sacral.

Remarque : Ces 4 racines s’anastomosent aussi avec la chaine sympathique.

2.2- Branches collatérales et terminales :

Les branches collatérales sont :

Le nerf ilio-hypogastrique.

  • Le nerf ilio-inguinal.
  • Le nerf génito-fémoral.
  • Le nerf cutané latéral de la cuisse.
  • Le nerf du grand psoas.
  • Le nerf du petit psoas.
  • Le nerf du carré des lombes.

Les branches terminales sont représentées par :

Le nerf fémoral.

  • Le nerf obturateur.

2.3- Le nerf fémoral (nerf crural) :

Branche terminale du plexus lombaire, c’est la plus volumineuse branche de celui-ci. C’est un nerf mixte formé par les racines L2, L3 et L4.

Il est fléchisseur de la cuisse, et extenseur de la jambe.

Trajet : Il sort du bord latéral de la partie inférieure du muscle grand psoas, à coté du muscle iliaque, puis traverse la région iliaque externe, passe sous le ligament inguinal pour se retrouver dans la partie supérieure de la cuisse au niveau du Trigone fémoral (C’est l’élément le plus latéral de celui-ci) ou il se termine en se divisant en 4 branches terminales réparties en 2 plans :

        • Plan superficiel : Responsables de la sensibilité de la face antérieure de la cuisse :
          • Nerf musculo-cutané médial, nerf mixte.
          • Nerf musculo-cutané latéral, nerf mixte.
        • Plan profond :
          • Nerf du quadriceps fémoral, nerf moteur.
          • Le nerf saphène (nerf saphène interne), nerf sensitif. Remarque : Le ligament inguinal est un ligament qui s’étend de l’épine pubienne jusqu’à l’épine iliaque antéro-supérieure.
      • Territoire d’innervation moteur : Il innerve les muscles :
      • Iliaque
      • Psoas.
      • Pectiné.
      • Long adducteur.
      • Sartorius.
      • Quadriceps fémoral.
  • Territoire d’innervation sensitif : Il innerve les téguments des régions suivantes :
  • Face antérieure de la cuisse.
  • Face antéro médiale de la jambe.
  • Face antéro-médiale du genou.
  • Fac antéro-médiale du cou de pied.

2.4- Le nerf obturateur :

Branche terminale du plexus lombaire, c’est un nerf mixte formé par les racines L2, L3 et L4. Il est responsable de l’adduction et rotation latéral de la cuisse.

  • Trajet : Il se forme en arrière du muscle grand psoas, sort par son bord médial pour se retrouver dans la région pelvienne, plaqué contre la membrane obturatrice. Enfin, il traverse le foramen obturé pour se terminer dans la partie supérieure de la cuisse.
  • Branches collatérales :
  • Des rameaux pour l’articulation de la hanche (articulation coxo- fémoral).
  • Des rameaux pour l’articulation du genou.
  • Des rameaux musculaires pour les muscles de la partie interne (les adducteurs) : Le long adducteur, le court adducteur, une partie du grand adducteur le pectiné le gracile.
  • Des rameaux pour le muscle obturateur externe.
  • Branches terminales : On distingue :
    • Des branches superficielles : Rameaux musculaires.
    • Des branches profondes : Rameaux musculaires et articulation du genou.
  • Territoire d’innervation sensitive : Téguments de la face médiale de la cuisse .

Remarque : Donc, seules les racines L2, L3 et L4 sont responsables de l’innervation du membre inférieur.

Le plexus sacral (plexus sacré):

2.1- Définition et constitution :

Situé dans la cavité pelvienne, il est responsable de l’innervation d’une partie du membre inférieur.

Le plexus sacral se constitue en avant du muscle pyriforme par 3 parties :

  • Le tronc lombo-sacré : Constitué de l’anastomose de la 4ème lombaire avec la 5ème lombaire.

La branche antérieure de la 1ère racine sacrale en totalité.

  • Une partie des branches antérieures de la 2ème et la 3ème racine sacrale : Les parties restantes vont s’anastomoser pour former le plexus pudendal (plexus honteux) qui se distribue aux organes génitaux.

Cette constitution lui donne la forme d’un triangle à base postéro-interne en rapport avec les racines, et un sommet inférieur en rapport avec sa branche terminale, le nerf sciatique (nerf grand sciatique).

Remarque : Il est en rapport avec l’artère hypogastrique et ses collatérales.

2.2- Branches collatérales :

En traversant la fosse pyramidale il donne 5 branches collatérales

destinés à la région glutéale.

Le nerf du pyramidal.

  • Le nerf fessier supérieur.
  • Le nerf petit sciatique : Nerf mixte, composé de 2 branches :
    • Branche motrice : Nerf fessier inférieur.
    • Branche sensitive : Nerf cutané postérieur de la cuisse.

Le nerf obturateur interne et jumeau supérieur.

  • Le nerf jumeau inférieur et du carré fémoral (carré crural).

2.3- Le nerf sciatique (nerf grand sciatique) :

Branche terminale du plexus sacral, c’est le nerf le plus volumineux de l’organisme, il a une largeur de 12-14mm et est épais de 5mm à son origine.

  • Origine : Il né dans le bassin à la face inférieur du muscle pyrimidal par la réunion du tronc lombo-sacral, la branche antérieure de S1 et une partie des branches antérieures de S2 et S3. Il chemine dans le canal sous-pyramidal de la grande échancrure sciatique, traverse la face postérieure de la fesse, celle de la cuisse. Il se termine à l’angle supérieur de la fosse poplitée en donnant 2 branches terminales :
    • Une médiale, c’est le nerf tibial (nerf sciatique poplité interne).
    • Une branche latérale, c’est le nerf fibulaire commun (nerf sciatique poplité externe).
  • Branche collatérales : Il va donner :
  • Un rameau pour l’articulation coxo-fémoral.
  • Un rameau pour l’articulation du genou.
  • Le nerf du long biceps.
  • Le nerf du court biceps.
  • Le nerf supérieur du semi-tendineux.
  • Le nerf inférieur du semi-tendineux.
  • Le nerf du semi-membraneux.
  • Territoire d’innervation :
    • Territoire du tronc : Le tronc innerve les muscles ischio-jambiers et le grand adducteur.
  • Territoire de sa branche terminale latérale (nerf sciatique poplité latéral):
    • Moteur : Les muscles de la loge antéro-médiale et antéro-latérale de jambe, et ceux de la face dorsale du pied.
    • Sensitif : La peau de la région antéro-latérale de la jambe et les 2/3 internes de la face dorsale du pied.
  • Territoire de sa branche terminale médiale (nerf sciatique poplité interne) :
    • Moteur : Les muscles de la loge postérieure de la jambe, et ceux de la plante du pied.
    • Sensitif : La sensibilité de la face externe du cou-de-pied, le 1/3 externe du dos du pied, toute la région plantaire prenant également la face dorsale des dernières phalanges (P3) des différents orteils.